Quelle contraception après un accouchement ?

Sommaire

 

Après un accouchement, même si vous allaitez, il existe un risque de tomber à nouveau enceinte. Si ce n’est pas ce que vous souhaitez, vous devez réfléchir à un moyen de contraception et ce, dès la fin de votre grossesse.

À noter : le premier réflexe est d’en discuter avec votre gynécologue avant votre accouchement. Anticiper est toujours plus confortable, car souvent avec l'arrivée du bébé, vous avez la tête ailleurs.

Sexualité après la grossesse

Dans tous les cas, si vous désirez ne pas retomber enceinte tout juste après avoir eu un bébé, mieux vaut vous protéger. En effet, contre toute idée reçue, vous pouvez reprendre une sexualité dès que vous en avez envie et, par conséquent, tomber enceinte avant le fameux retour de couches.

Bon à savoir : le retour de couches correspond au retour des règles. Qui dit règles, dit ovulation donc risque de tomber enceinte.

Si vous allaitez

L'allaitement est contraceptif s'il est exclusif et que vos règles sont absentes. Cela ne dure cependant que quelques mois et ce n'est pas fiable à 100 %.

Bon à savoir : l'allaitement exclusif est un allaitement pendant lequel le nourrisson n'absorbe aucune autre nourriture que le lait maternel et n'utilise ni biberons, sucettes ou tétines.

Les pilules combinées, contenant à la fois un progestatif et un œstrogène, sont déconseillées pendant l'allaitement.

Plusieurs méthodes peuvent être envisagées :

  • la pilule micro progestative, à commencer 3 semaines après l'accouchement ;
  • l'implant, 4 semaines après l'accouchement ;
  • le DIU ou stérilet, 6 semaines après l'accouchement, sauf en cas de césarienne ;
  • le préservatif, à tout moment.

Bon à savoir : depuis le 10 décembre 2018, certains préservatifs masculins (préservatifs masculins lubrifiés de la marque Eden, fabriqués par le laboratoire Majorelle) sont remboursés à hauteur de 60 % par l'Assurance Maladie sur prescription d'un médecin ou d'une sage-femme (arrêté du 21 novembre 2018). Depuis mars 2019, les préservatifs masculins « Sortez couverts » (vendus par boîtes de 12 au prix de 2 €) prescrits par un médecin sont également remboursés, eux aussi à 60 %, jusqu'au 1er mars  2024 (arrêté du 14 février 2019).

À noter : depuis le 1er janvier 2023, les jeunes de moins de 26 ans, même les mineurs, peuvent obtenir des préservatifs masculins gratuitement en pharmacie.

Consulter la fiche pratique

Si vous n'allaitez pas

Vous avez le choix entre :

  • le préservatif ;
  • la pilule progestative ou l'implant immédiatement après l'accouchement sur les conseils de votre sage-femme ou médecin ;
  • la pilule combinée 3 semaines après l'accouchement ;
  • le DIU, 4 semaines après l'accouchement ou dans les premières 48 h, sauf en cas de césarienne.

Besoin d'approfondir la question ?

Ces pros peuvent vous aider