Les moyens de contraception

Sommaire

La contraception permet d'éviter une grossesse ou d'en réduire la probabilité. On parle aussi de régulation des naissances.

La contraception peut agir à trois niveaux : l'ovulation, la fécondation et la nidation.

Ces trois modes d'action sont complémentaires, et le plus souvent les contraceptifs combinent plusieurs effets pour une meilleure efficacité.

Bon à savoir : depuis le 28 août 2020 (décret n° 2020-1090 du 25 août 2020), les frais liés à la contraception des mineures de moins de 15 ans sont intégralement pris en charge par l’assurance maladie. Depuis le 1er janvier 2022, la contraception est gratuite pour les femmes de moins de 26 ans (article L. 160-14 du Code de la sécurité sociale). L'Assurance maladie prend en charge à 100 % et sans avance de frais, le coût de la contraception et les actes qui y sont liés (une consultation par an avec un médecin ou une sage-femme et les examens biologiques potentiels).

Contraception : trois étapes avant la grossesse

Le processus de procréation chez les humains est le suivant :

  • L'ovulation : largage de l'ovocyte (ou ovule) par l'un des ovaires de la femme. L'ovocyte descend ensuite le long des trompes de Fallope, jusqu'à l'utérus. L'ovulation est contrôlée par plusieurs hormones féminines, dont les oestrogènes.
  • La fécondation : la rencontre entre les spermatozoïdes de l'homme et l'ovocyte a lieu en général dans les trompes de Fallope. L'embryon ainsi créé se dirige vers l'utérus.
  • La nidation : l'œuf (ou embryon) va se loger dans la muqueuse utérine, afin d'y grandir pendant neuf mois. La muqueuse utérine doit être dans une configuration idéale pour accueillir l'embryon, et ces conditions sont contrôlées par une hormone féminine, la progestérone.

Moyens de contraception : trois modes d'action

Les moyens de contraception agissent sur une ou plusieurs des trois étapes de la conception pour l'empêcher. Les moyens de contraception peuvent bloquer :

  • L'ovulation : certains contraceptifs hormonaux contiennent des oestrogènes. Ils empêchent ainsi le processus de maturation et de largage de l'ovocyte. Les méthodes de contraception naturelle sont basées sur le calcul du moment de l'ovulation, pour éviter les rapports sexuels à ces périodes du cycle de la femme.
  • La fécondation : le passage des spermatozoïdes est bloqué par les contraceptifs mécaniques. Ils ne peuvent donc pas rencontrer l'ovocyte. Les spermicides tuent les spermatozoïdes à leur arrivée dans le vagin. Les pilules pour homme, encore à l'étude, empêchent les spermatozoïdes de maturer dans le corps de l'homme. Ils ne sont donc pas aptes à féconder l'ovocyte. D'autre part, la plupart des pilules contraceptives ont également un effet sur la fécondation, car elles épaississent la glaire cervicale et la rendent moins perméable aux spermatozoïdes.
  • La nidation : les contraceptifs hormonaux contenant des progestatifs empêchent la muqueuse utérine de se préparer pour accueillir l'embryon. Les stérilets, placés à l'intérieur de l'utérus, créent une fausse irritation, empêchant ainsi la nidation. Enfin, les contraceptifs d'urgence ont un effet abortif qui interrompt la nidation si elle a commencé, et l'empêche par la suite.

À noter : si l'on considère que la vie humaine apparaît dès la fécondation, les méthodes contragestives (qui empêchent la nidation de l'embryon) sont des moyens abortifs, par opposition aux moyens contraceptifs (qui empêchent la fécondation). De nombreux moyens dits de contraception conjuguent les deux actions, pour une meilleure efficacité.

Tableau comparatif des moyens de contraception et de leur mode d'action

Moyens de contraception Mode d'action (++ : principal / + : secondaire)
Ovulation Fécondation Nidation
Moyens naturels Méthode Billings   ++  
Méthode Ogino   ++  
Méthode des températures   ++  
Douche vaginale   ++  
Coït interrompu   ++  
Contraception mécanique Préservatif masculin   ++  
Préservatif féminin   ++  
Diaphragme   ++  
Moyens chimiques Spermicides   ++  
Moyens intra-utérins Stérilet en cuivre   + ++
Stérilet hormonal +   ++
Contraception hormonale orale Pilule contraceptive ++ + ++
Pilule sans oestrogènes + + ++
Pilule pour homme   ++  
Autres contraceptifs hormonaux Anneau vaginal ++   ++
Patch contraceptif ++   ++
Implant contraceptif +   ++
Injection contraceptive +   ++
Progestation d'urgence Pilule du lendemain +   ++
Pilule du surlendemain +   ++
Stérilisation Vasectomie   ++  
Ligature des trompes ++    

Bon à savoir : le décret n° 2019-112 du 18 février 2019 élargit les missions des services universitaires de médecine préventive et de promotion de la santé. Ces services peuvent désormais assurer la délivrance de médicaments de contraception d'urgence aux étudiantes, mais aussi prescrire des moyens de contraception.

Lire l'article

Aussi dans la rubrique :

Choisir sa contraception

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider